Un nouveau service en dèchèterie de Morhange

A partir du 1er juillet, la déchèterie de Morhange sera équipée d’une benne papier de 15 m3.

Pourquoi ?

Les quantités de papiers s’accumulent rapidement dans nos logements et bureaux. Ils peuvent d’ailleurs peser très lourd.

Les papiers peuvent être déposés dans le sac orange mais attention à ne pas en mettre trop. Trop remplis de papiers, les sacs orange - bien que résistants - peuvent céder sous le poids et finir par se déchirer.

De ce fait, un nouvelle solution d’élimination des papiers est proposée en déchèteries de Morhange.

Une benne à hauteur d’homme (hors quai) sera mise à disposition des usagers de cette déchèterie.

Pour qui ?

Cette benne permettra d’optimiser davantage le trajet de la déchèterie pour tous, notamment :

Quelles consignes de tri des papiers ?

C’est d’ailleurs l’occasion de familiariser les usagers avec les consignes de tri des papiers. Par papier recyclables, nous entendons :

Quel intérêt de trier les papiers ?

En triant les papiers, nous favorisons l’économie du recyclage. Les papiers ne sont plus un déchet, ils deviennent une nouvelle matière première créatrice de valeur, à même de soutenir l'industrie et l'emploi locaux.

Le tri et la valorisation des vieux papiers permettent également de préserver nos forêts, poumons verts de notre planète indispensable pour que nous puissions respirer.

Comment sont valorisés les papiers ?

Les papiers ainsi collectés sont acheminés sur le centre de tri  du Sydeme situé dans le quartier de Sainte-Fontaine à Saint-Avold. Là, ils sont triés en différentes catégories avant d’être envoyés vers les exutoires finaux.

Tous les papiers sont recyclés grâce à un procédé simple. En effet, il est possible de récupérer des fibres de cellulose composant le papier pour en faire une nouvelle matière première.

Cette nouvelle matière peut devenir à nouveau du papier ou d’autres produits comme des produits d’hygiène (serviettes en papier, essuie-tout et papier toilette), des cartons d’emballage (boîtes à œufs) ou des matériaux d’isolation (ouate de cellulose).

La fibre de cellulose peut se recycler en moyenne 5 fois pour produire de nouveaux papiers.

Quels gestes adoptés ?

En moyenne, un français utilise 53 kg de papiers selon l’éco-organisme Ecofolio.

Le papier est un support dont il est difficile de se passer.

Consommer du papier n’est pas un problème si chacun adopte un comportement responsable.

 

 

 

mfx broker проблемы с выводомасертруба вус